Retour au naturel

La traversée du désert

Les premières semaines après un retour au naturel sont à mon avis les moments les plus difficiles à gérer. C’est une période où l’on fait face à de situations qui demandent beaucoup d’assurance et de détermination. On se retrouve confronté à une réalité qui est parfois différente de ce qu’on s’était imaginé ; on a des doutes quant à sa décision, on fait face aux critiques extérieures. J’appelle cette phase «la traversée du désert ».
La traversée du désert commence généralement quelques jours, au plus une semaine, après un Big chop. L’euphorie de cette nouvelle aventure est tombée, on était toute excitée d’avoir pris une grande décision, on était toute fière d’avoir enfin pu sauter le pas, et puis une fois que l’on a Big chopé, on fait face à la réalité, on ne sait plus si on a fait le bon choix et bonjour les incertitudes.

Eh bien j’ai une bonne nouvelle les filles ! Sachez que vous n’êtes pas seules à traverser cette phase. Toutes  les filles qui reviennent au naturel sont passées par là, chacune a dû faire face à cette petite voix au fond de soi qui nous fait croire qu’on a commis l’erreur de sa vie. Il est indispensable de surmonter cette étape, sinon on aura vite fait de se défriser les cheveux à nouveau.
Comment donc faire face à cette fameuse traversée du désert? (suite…)

Comment réussir sa transition

La transition à l’instar du Big chop est une méthode pour faire son retour au naturel.  Ici, au lieu de se couper les cheveux, on choisira de garder les 2 textures de cheveux et d’en prendre soin de cette manière. Contrairement au « BC », qui est relativement facile dans l’entretien, la transition est difficile à gérer à cause de la cohabitation de 2 textures de cheveux sur la tête. Néanmoins c’est la solution idéale pour celles qui n’oseront pas faire un Big chop, c’est-à-dire se couper les cheveux très court.

Pendant la période de transition capillaire, on pourra se préparer psychologiquement au changement à venir. Cette période peut durer quelques mois, voire 1 à 2 ans ; tout dépendra des besoins et des objectifs de chacune. L’accent sera mis à ce niveau sur les soins apportés aux cheveux, jusqu’au moment ou on décidera de couper la partie défrisée, ou lorsque les pointes défrisées se casseront toutes seules.
Gérer 2 textures différentes pendant un moment n’est pas chose aisée, raison pour laquelle il très important de rester motivée et surtout d’avoir une bonne routine capillaire. On a vite fait de se décourager et le risque de reprendre de mauvaises habitudes est énorme. (suite…)

Comment réussir son Big chop

Lorsqu’on lit le mot « Big chop », on se demande ce que ca peut bien signifier. Est-ce une marque de produits capillaires, une technique de soins cheveux, un produit, une coiffure ?…etc. Tel a du moins été mon cas à mes débuts. La première fois que j’ai  rencontré ce mot, je ne savais pas du tout quoi en faire. Je suis sure qu’il en est de même pour beaucoup d’entre vous qui vous lancez dans cette aventure.

Big chop ou « BC » est une expression en anglais qui signifie « grande coupe ». C’est le moment où une personne choisit de couper  toute la partie de la chevelure abimée par les défrisages, les colorations, et à conserver la partie saine du cheveu. On obtient ainsi, après son « BC », sa chevelure dans son état naturel, crépu, bouclé, frisé. (suite…)

Comment faire un retour au naturel?

Le retour au naturel est un processus qui se vit différemment en fonction des personnes. Pour certaines, ce sera une nécessité après avoir subi des dégâts dus au défrisage, pour d’autres ce sera plutôt un choix conscient. Mais dans tous les cas, c’est une décision personnelle que chaque fille devrait prendre en toute âme et conscience. Il ne faut surtout pas le faire parce que mon partenaire le souhaite, ou parce que c’est la mode du moment, ou pour toutes autres raisons dictées par un motif indirectement lié à soi-même. Ce serait une grave erreur, car assumer ses cheveux crépus nécessite beaucoup de motivation personelle.

« Attention, il est important de préciser ici que le retour au naturel concerne uniquement les cheveux. Il ne s’agit pas de ne plus porter de rajouts, ni de coloration, ou de ne plus faire de maquillage, etc.  »

  • La décision du retour au naturel

(suite…)