Lorsqu’on lit le mot « Big chop », on se demande ce que ca peut bien signifier. Est-ce une marque de produits capillaires, une technique de soins cheveux, un produit, une coiffure ?…etc. Tel a du moins été mon cas à mes débuts. La première fois que j’ai  rencontré ce mot, je ne savais pas du tout quoi en faire. Je suis sure qu’il en est de même pour beaucoup d’entre vous qui vous lancez dans cette aventure.

Big chop ou « BC » est une expression en anglais qui signifie « grande coupe ». C’est le moment où une personne choisit de couper  toute la partie de la chevelure abimée par les défrisages, les colorations, et à conserver la partie saine du cheveu. On obtient ainsi, après son « BC », sa chevelure dans son état naturel, crépu, bouclé, frisé.
C’est un moment très important dans une aventure capillaire. Dès l’instant où l’on se décide à faire son retour au naturel, on se préoccupe instantanément de comment le faire, quand le faire, et tout un tas de questions relatives à sa nouvelle coupe.

Big-chop

 

  • Quand et comment faire son « Big chop » ?

    • Le moment que l’on choisit pour faire son « BC » est une décision personnelle ;  c’est un moment très important car il marque un changement radical. Radical parce que dans tous les cas, un Big chop sera une transformation. On se retrouve avec des cheveux plus courts qu’à l’accoutumée, ceci n’est pas toujours facile à assumer.
      Certaines personnes peuvent choisir de faire quelques mois de transition avant de couper la partie de la chevelure qui est défrisée. D’autres se décideront de couper les cheveux extrêmement court, voir à ras, Kongolibong (tête rasée en Camfranglais, un argot camerounais). Dans tous les cas de figure, être bien préparé à cette transformation est d’une importance non négligeable. Certaines filles, après un « BC », subissent un choc émotionnel qui peut avoir des répercussions sur leur assurance, leur conscience de soi.
      Je vous en parle parce que j’en ai fait moi même l’expérience. Après mon « BC » je me suis retrouvée avec à peine 3cm de cheveu sur le caillou. Je me trouvais si moche que j’ai dû camoufler cela avec des rajouts, des tissages, perruques pendant plusieurs mois. Je n’assumais pas mes cheveux crépus, mais alors pas du tout (je ne vous fais pas un dessin sur le niveau de la confiance en moi). Si je m’étais préparée suffisamment, j’aurais pris tant de plaisir à découvrir mes cheveux dans leur état naturel dès la base.
    • Quant à comment le faire, je vous conseillerais de vous faire aider, soi par un(e) ami(e) ou par un professionnel. Ca vous évitera la peine de le faire soi même et vous permettra d’avoir un fini homogène. Ensuite il faudra faire des soins, avoir une routine capillaire régulière.

Choisir de rentrer au naturel en passant par un Big chop  nécessite du courage. Par contre  cela vous permettra de découvrir plus rapidement la vraie nature de vos cheveux. Sans oublier que ca vous fera aussi faire des économies, puisque vous n’aurez plus besoin d’aller chez le coiffeur pour des défrisages, qui vous abiment les cheveux à la longue.  – à bien y réfléchir, j’ai dépensé une fortune durant toutes ces années pour m’abimer les cheveux, humm – . Je m’en vais vous donner quelques autres raisons intéressantes pour lesquelles un « BC » est idéal.

 

  • Pourquoi choisir un Big chop plutôt qu’une transition ?

    • Hormis les raisons citées plus haut, un « BC » permettra d’assainir son cuir chevelu à travers des soins contre les pellicules, les démangeaisons. Le cuir chevelu étant facilement accessible, il vous sera plus aisé d’y appliquer vos soins. Il vous permettra également à travers les fameux massages crâniens (un délice) de stimuler la pousse des cheveux.
    • Une fois le « BC » réalisé, il te sera difficile de faire machine arrière. Après avoComment accessoriser sa coupe après un Big chopir découvert tes jolies petites boucles, tu prendras de plus de plaisir à en prendre soin. Par contre, une transition est plus difficile à gérer à cause des 2 textures sur la
      tête. On peut donc être découragé et être plus tenté à défriser ses cheveux à nouveau.
    • Découvrir, expérimenter, s’affirmer: Oui tout cela est possible grâce à un « BC ». Tu vas pouvoir découvrir et expérimenter de nouvelles coiffures (Twa, afro, twist out, coils, wash&go…etc). Ce n’est pas pour rien que mes cheveux sont « mon caprice naturel », justement à cause de ce caractère diversifié du cheveu crépu. Tu apprendras également  à agencer maquillage et accessoires, à oser de nouveaux styles. Se découvrir et ainsi s’affirmer, parce qu’une chose est certaine, tu vas apprendre à t’aimer et tu gagneras en confiance en soi. – Faut me voir faire mon malin dans les rues de Berlin avec mon Twa (afro très court), hahahahahahaha –.
      Sans blague, un Bigchop t’ouvrira de nouveaux horizons ; le seul « hic » est le changement radical, qui peut être mal assumé. Mais si l’on est suffisamment préparé à cette étape, et en féminisant sa coupe au maximum le problème ne devrait plus se poser.

 

J’espère que cet article vous aura aidé d’une quelconque manière, que vous y trouverez ce petit push qui vous manquait pour vous décider.

A très bientôt!

Kprice

8 Comments on Comment réussir son Big chop

  1. Waoh cool. Toutes mes felicitations pour ce blog. Je le trouve tres interessant, surtout pour ceux qui voudrait rentrer au naturel.
    Go on!

  2. Je pense neanmoins que bien que ce soit beau le cheveu naturel (jtons un regard sur les jolies dames), il est necessaire de signaler que cela n est pas si economique que cela. Car tu devras soit aller chez le coiffeur un peu plus frequemment pour l entretient ou tu y investiras beaucoup de temps si tu dois le faire toi meme. Ceci sans sompter que les produits pour cela ne sont pas aussi gadeau.

    Par contre de l autre cote, tu te fais un joli tissage et aumoins 2 mois plus tard, tu peux recommencer a penser a une quelconque coiffure. Et en meme temps tu as enormement du temps pour faire le petit malin ou que tu tes trouves avec le two hahahahahahaha..

    • Tu sais Arista, on pense toujours que l’entretien des cheveux crépus coute une fortune, mais c’est pas toujours le cas, tout dépend de tes objectifs et de ton budget. En combinant quelques produits industriels et quelques soins fait-maison, on se retrouve avec un budget raisonnable. C est vraiment à chacune de définir son objectif et le budget qui va avec.
      Je pense que j’écrirais un article dessus prochainement.
      Bisous

      • Coucou, effectivement #kprice j’suis du même avis que toi. Je penses qu’ en fin de compte les tissages et consord reviennent franchement chers si on y pense. Le seul problème avec les cheveux naturels c est le temps et non l argent car il te faut vraiment une routine capillaire constante si tu veux les porter le plus souvent à l air libre.
        Tu peux sûrement presque tout te permettre avec les cheveux defrises mais c est avec le temps(âge, grossesse et autres) où tu commences à avoir les chutes du à la fragilité de ton cuir chevelu que tu te rends compte de l importance du naturel.porter ses cheveux naturels n empêche pas de faire ses tissages de temps en temps où certaines coiffures protectrices( le temps de souffler un peu)pour celles qui veulent, et c est nettement mieux de rester et savoir que ses cheveux sont naturels et en bonne santé que de cacher des cheveux brûlés par la chaux avec de belles perruques.

        • Tu as tres bien parle Mystiichoko car comme toi meme tu l as reconnu « Le seul problème avec les cheveux naturels c est le temps « . On lendit tres souvent et c est connu de tous: Le temps c est l argent; ceci inclu donc que le cheveu naturel c est de l argent…:-)
          Desolee les dames mais essayez encore de mieux argumenter :-)

          • Arista, je pense qu’on ne peut pas evaluer ce phénomène de cette manière. C’est vrai d’un coté tu as les cheveux naturels qui te prennent plus de temps au niveau de l’entretien, mais tu as négligé la finalité, à savoir de beaux cheveux en bonne santé. De l’autre côté tu as les cheveux défrisés qui à la longue te feront plus de mal que de bien, si l’on en juge par les témoignages á ce sujet. Je suis une ex défrisée, j’en sais quelque chose.
            Et puis le but de ce blog n est pas de jetter la pierre ou de diaboliser celles qui ont les cheveux défrisés, non du tout; on peut d’ailleurs tres bien prendre soin des cheveux défrisés et avoir de beaux cheveux long et qui ne cassent pas á tout bout de champ.
            Au risque de me repeter, décider de porter ses cheveux crépus et de s’afficher avec, c’est bien au delà d’une mode, d’un caprice passager. C’est une conviction, un « art de vivre »; un peu comme une personne qui décide de ne plus manger de viande du tout.
            Donc pour ma part, j’investis ce qui est nécessaire pour l’entretien de mes cheveux naturel, j’en fais autant avec ma santé, pour moi c’est pareil.
            Kiss les filles.

1Pingbacks & Trackbacks on Comment réussir son Big chop

Laisser un commentaire